Beauté

Mon histoire avec l’acné #2

20 février 2015

 

Comme je te le disais dans la première partie de mon témoignage sur l’acné, ma situation a énormément évolué passant d’une tête de calculatrice, à une tête de météorite (comprendre : avec pleins de cratères cicatrices 😉 ).

Je savais, par mon dermato, que des « opérations » comme le laser ou le peeling par exemple ne pouvait s’effectuer qu’en hiver, mais il pensait aussi que j’étais trop jeune :/ Pour lui, il était donc hors de question pour l’instant d’envisager de telles solutions !

Pourtant, cette été, je me suis dit que bon c’était bien beau, mais à 19 ans, on est pas « trop jeune » pour ce genre de choses! 

De plus, je voulais affronter la rentrée prochaine (soit la rentrée scolaire de 2015) du bon pied, avec un visage, et surtout une peau parfaite ! Nouvelle ville, nouvelle école, nouvelle vie : nouvelle peau ! Il fallait donc impérativement que l’hiver 2014/2015 soit celui du changement !

small

C’est ainsi que, mi-septembre, je me suis rendu chez un autre dermato, une femme reconnue pour son efficacité au niveau de la « reconstruction faciale » (c’est un mot très fort mais bon, c’est le seul que j’ai trouvé ^^ ).

Lors de la consultation,  elle m’a proposé un programme en deux phases

Elle m’a donc prescrit un traitement dans le but de « désenflammer » mon acné (qui avait déjà perdu toute sa gloire d’antan ! ), ainsi que 12 séances de « lumino-thérapie«  (ça a un autre nom dans le jargon médical, beaucoup trop barbare pour moi, blogueuse beauté ^^)

Pour les 12 séances, le prix était de 150€ je crois. (non pris en charge pas la Sécurité sociale)

En quoi ça consiste?

Il y a deux phases dans ce traitement. Ces deux étapes sont faites en fonction de la peau à l’heure t du rdv. Les 12 séances se déroulent sur 6 semaines, soit 2 séances par semaine.

  • La Lampe flash

Durée: le temps de faire 3 fois le tour du visage, soit 15-20 minutes.

Douleur : très supportable

Matériels :  un gel glacée à l’aloe-vera ; des lunettes fournies ; l’appareil en question

L’appareil : un embout de ce type : « | | » dont ces deux barres sont glacés. Lors de « l’impact« , l’appareil délivre une décharge électrique très brève qui fait chauffer la peau. Cet « impact » ne dure qu’un dixième de seconde, et ne fait pas très mal. Suivant la douleur ressentie, la dermato propose même de réduire l’intensité de « l’impact ». Ce qui peut surprendre au début, c’est le niveau de « douleur » qui est très aléatoire : il fluctue en fonction des boutons qu’il rencontre !

Le principe : Cette « lumière flash » fait exploser les réserves de sébum qui se cachent sous votre peau. (Je n’est cependant pas noté de recrudescente de mon acné à la suite de ces séances)

  • La « luminothérapie »

Durée : 20-25 min

Douleur : aucune : on s’endort même !!

Matériels : des lunettes fournies ; l’appareil en question.

L’appareil: Il délivre durant toute la durée de la séance une lumière continue. Il s’agit de LED : rouge, jaune, bleu, ou combinés (suivant le besoin).

Le principe : La « luminothérapie » aide la peau à se régénérer pour atténuer l’aspect violacé des cicatrices.

Séparation-Doré

Quelles sont les résultats ?

Dès la 6ème séance, on commence à voir le résultat !! Il faut néanmoins attendre 3 mois après le début des séances pour voir le résultat final.

Quel résultat? Bien que les « cratères » soient toujours là, ma peau est beaucoup plus belle !! Je peux sortir sans fond de teint et être à l’aise avec ma peau !! Quelque fois, quelques petit boutons apparaissent, mais bon ça va il y a pire !! Mais les marques violacées ou rouges qui montrent tout de suite votre passé d’acnéique ont tout à fait disparu !!

Malheureusement, je n’ai pas de photos avant-après pour te montrer le résultat :/ Mais je te le garantit !!

small

As tu déjà eu recours à ce genre de traitement? Qu’en a été le bilan ?

Signature_Sokri

1 Comment

  • Reply Mon histoire avec l'acné #3 ⋆ Sokri 10 mars 2016 at 6:25

    […] Les précédents articles : le #1 et le #2 […]

  • Leave a Reply