Beauté

Mon histoire avec l’acné #3

10 mars 2016

Aujourd’hui, on se retrouve avec un article un peu spécial. Il y a  bientôt un an, j’ai commencé cette série d’articles pour parler de mes problèmes d’acné, de son évolution, des changements, de mes conseils,… bref tout plein de choses en rapport avec mon expérience de l’acné. Je vous avais annoncé recourir à un traitement pour éradiquer ou du moins atténuer mes artères, à savoir mes p****n de cicatrices d’acné. Sur les 3 séances initialement prévues, je n’en ai fait que 2 à ce jour mais on peut tout de même apprécier quelques évolutions non négligeables.

Les précédents articles : le #1 et le #2

small

Après avoir fait les 12 séances de « lumino-thérapie », nous avions décidé de passer un cran au dessus en ayant recours au laser. La première séance avait été programmé pour janvier 2015, mais la dermato ayant eu des problèmes de famille, la séance avait été repoussée en avril. Pour l’anecdote, j’avais un entretien pour mon école, deux jours plus tard ; on m’avait prévenu que mon visage risquait de rougir etc, pas de quoi s’inquiéter.

Bref ce genre de traitement coute au environ de 300€ la séance, ce qui est assez cher MAIS, la sécu prend en charge la moitié de la somme, et la mutuelle presque autant. A cela s’ajoute 1 mois de « lumino-thérapie » (à raison de deux fois par semaine) qui va activer la cicatrisation d’environ 50%. En gros, au lieu de rester 1 mois avec la tête d’après laser, vous ne la supporterez que 2 semaine.

Séparation-Doré

En quoi ça consiste?

Durée : 1h (en tout : « anesthésie », laser, lumino-térapie)

Douleur : Avant la séance, la dermato m’a appliqué une crème anesthésiante sur tout mon visage. L’effet est assez étrange une fois que le produit a fait effet. Cependant, la douleur de l’impact est assez surprenante. C’est même très douloureux. De plus, la douleur ne s’estompe pas tout de suite. C’est un peu comme quand vous vous brulez en cuisinant : la douleur persiste quelques heures.

Matériels : le système de laser, la crème anesthésiante, des lunettes fournies

Le principe : Le système est très simple. Le laser va venir faire de « petits trous » (impact) dans la peau de votre visage au niveau des cicatrices, pour réactiver la cicatrisation à ce niveau là et du coup lisser la peau.

Et après ? Une fois le traitement laser effectué, on m’a mis sous des lampes led pour commencer à réactiver la cicatrisation. La douleur étant toujours présente. Après ce genre de « chirurgie », la lumière du soleil est insupportable, on n’a qu’une envie c’est de se mettre de l’eau glacée sur le visage. Bref, le soir et pendant deux trois semaines, vous devez mettre de la crème réparatrice (Cicafalte d’Avène par exemple) qui va nourrir la peau en profondeur et l’aider à la cicatrisation. Dans les premiers jours, la peau va faire des croutes au niveau des « impacts ». c’est comme ça que je me suis retrouvée avec l’Australie sur le front et l’Afrique sur la joue droite. Bref pas très glamour.

Séparation-Doré

Quels sont les résultats ?

Puisque que les photos sont très parlante, je vous laisse avec elles. La première séance correspond à ma situation avant de commencer tous ces traitement.

évolution acné face évolution acné profil 1 évolution acné profil 2

Faut vraiment passer outre ma sale tête, mais on voit quand même assez bien la différence non ? De plus, j’ai l’impression que la peau continue de travailler de son côté sans le laser.

Je n’ai pas encore effectué ma 3ème séance : il ne faut pas que ce soit en été (question de soleil), et il faut au moins avoir 1 mois devant soi (en tout cas deux semaines c’est  sur ^^). Ce qui n’est pas simple quand on est étudiante à 2h de route de son dermato ^^.

Franchement, la douleur est passagère et le résultat est vraiment là donc c’est sans aucune hésitation que je vous conseille ce traitement laser !

small

Et vous, aviez vous eu recours à ce genre de traitement aussi ? 

Signature_Sokri

No Comments

Leave a Reply